Présentation de l'appellation Plan de Dieu

C'est dans les Côtes du Rhône, juste au pied des dentelles de Montmirail que s'étend le territoire du Plan de Dieu, plus exactement sur les communes de Travaillan, Violès, Camaret-sur-Aigues et Jonquières.
Près de ses ainées, Rasteau, Gigondas et Vacqueyras, le Plan de Dieu déploie ses atouts : une grande richesse géologique et des rendenements particulièrement bas.
Dans la rubrique "le saviez-vous", le Plan de Dieu tire son nom du Moyen-Age où la région, alors emplie de brigands et autres personnes peu recommandables, nécessitait de recommander son âme à Dieu avant de la traverser; la terrasse sur ses 1 500 hectares n'offrant que peu d'endroits où se cacher.
Les premiers écrits retraçant l'histoire du vignoble datent de 1326, mais l'origine de la vigne sur ce territoire semble plus probablement remonter à l'occupation romaine.
Depuis 2005, Plan de Dieu fait partie des tout derniers Côtes du Rhône Villages. Il s'est alors doté d'une bouteille syndicale ornée de son blason : une grappe de raisin surmontée d'une auréole. L'appellation produit ici uniquement des rouges à un prix inférieur à 10 € la bouteille.

Un terroir exceptionnel et homogène

Il se situe sur une vaste terrasse alluviale du Riss, surmontée de cailloutis calcaires du quaternaire et reposant sur un lit d'argile bleue du Pliocène.
A partir de la fin du Tertiaire et du début de l'ère Quaternaire, se succédèrent glaciations et périodes tempérées dont celle important du Riss.
En effet, après chaque période glaciaire, se produisait un réchauffement climatique, provoquant la fonte des glaces et libérant d'importantes masses d'eau.
Ces eaux entraînaient avec elles tous les sédiments présents depuis des millénaires dans les profondeurs. Sables, graviers, argiles et galets se répandirent alors en nappes et formèrent cette vaste terrasse alluviale.
A chaque période, à chaque distribution sédimentaire, la nature a alors façonné le territoire ou plus exactement le terroir.
une des grandes particularités de l'appellation est l'exceptionnelle homogénéïté du terroir. C'est, dès lors, le seul art du vigneron, dans ses vinifcations et ses assemblages, qui apportera les variations des vins du Plan de Dieu.

Un climat rude pour des vins typés

L'appellation est située au Sud-Est de la France, dans le couloir rhodanien. Le mistral règne ici, conjointement avec le soleil, permet s'assainir le vignoble, réduisant ainsi au strict minimum les traitements nécessaires sur la vigne.
La rigueur de ce climat, sec et chaud en été et très froid en hiver, conjugée aux spécificités des sols, donne de petits rendements (autour de 30hl/ha) pour des vins intenenses et concentrés.
pas plus d'une bouteille par cep !

Un encépagement adapté

Comme de nombreux vignobles en dessous du 45ème parallèle, les Côtes-du-Rhône méridionales, dont fait partie l'appellation, sont des vins assemblant plusieurs cépages. Grenache noir pour moitié, complété par de la Syrah et du Mourvèdre à hauteur de 20% minimum, d'autres cépages peuvent néanmoins participer aux assemblages. Les vins sont concentrés en arômes, à saveur riche alliant fruits rouges, épices et parfums de garrigue, qui évoluent avec le temps vers des tonalités de sous-bois et de réglisse...